EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Pourquoi Ibrahim El Bakraoui a-t-il été relâché après son expulsion de Turquie ?

Pourquoi Ibrahim El Bakraoui a-t-il été relâché après son expulsion de Turquie ?
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les autorités turques affirment avoir expulsé le terroriste belge à deux reprises l'été dernier. Des propos qui ont conduit les ministres belges de la Justice et de l'Intérieur à présenter leu

PUBLICITÉ

Cette photo montre Ibrahim El Bakraoui lors de son arrestation dans le sud de la Turquie, en juillet dernier. Huis mois plus tard, il se fera exploser à l’aéroport de Bruxelles.

Les autorités turques affirment avoir expulsé le terroriste belge à deux reprises l‘été dernier, la première fois à Gaziantep, près de la frontière syrienne, la seconde fois à Antalya. “Les Belges ont ignoré nos avertissements et ils l’ont relâché”, a indiqué le président Erdogan.

Des propos qui ont déclenché une crise politique en Belgique. Les ministres de l’Intérieur et de la Justice ont présenté leur démission, qui a été refusée par le Premier ministre.

Expulsion d'El Bakraoui : Erdogan provoque l'embarras en Belgique et aux Pays-Bas https://t.co/aF2bIVClYXpic.twitter.com/NcpAdobl5z

— Zaman France (@Zaman_France) 24 mars 2016

Bruxelles affirme qu’Ibrahim El Bakraoui a été expulsé vers les Pays-Bas et qu’il n‘était connu que pour des faits de grand banditisme. Il se trouvait d’ailleurs en liberté conditionnelle suite à une condamnation, en 2010, à dix ans de prison pour avoir ouvert le feu sur la police avec une kalachnikov après un braquage. L‘été dernier, il avait enfreint les conditions de sa libération et aurait donc dû retourner en prison.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Attentats : la chronologie depuis Charlie Hebdo

Attentats de Bruxelles : le point sur l'enquête à J+2

Les Bruxellois rendent hommage aux victimes des attentats