EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Visite du président chinois à Prague : des réactions d'hostilité

Visite du président chinois à Prague : des réactions d'hostilité
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le N°1 chinois Xi Jinping est en visite officielle en République tchèque.Des militants des droits de l'homme ont dénoncé cette visite.

PUBLICITÉ

Le président chinois Xi Jinping est arrivé ce lundi en République tchèque, pour deux jours de visite officielle.

La venue à Prague de cet hôte a suscité plusieurs réactions d’hostilité. Ainsi des manifestants ont-ils accroché des drapeaux tibétains sur les drapeaux chinois, comme pour dénoncer la politique de Pékin à l‘égard du Tibet.
Ailleurs, certains drapeaux chinois ont été tâchés de peinture.
Enfin, des militants des droits de l’homme se sont attachés à des pylônes, là aussi en guise de protestation.
La police a procédé à plusieurs interpellations.

China's flags in Prague defaced prior to Xi's arrival. Czech protesters to hang photos of #DalaiLama & #VaclavHavelpic.twitter.com/lR73JkVlT1

— Jigme (@JigmeUgen) 26 mars 2016

Partenariat économique et commercial

Durant sa visite, Xi Jinping doit s’entretenir avec son homologue Milos Zeman. Les deux hommes se sont déjà rencontrés quatre fois en deux ans.

President #XiJinping arrives at Czech presidential residence Lány Castle for welcome banquet #XiVisithttps://t.co/zhv8bpoP7Q

— CCTVNEWS (@cctvnews) 28 mars 2016

La Chine est actuellement le premier partenaire commercial de la République tchèque en dehors de l’Union européenne.
Plusieurs contrats commerciaux devraient être signés lors de cette visite du numéro 1 chinois. Ces investissements pourraient s‘élever à environ 45 milliards de couronnes (1,66 milliard d’euros).

Pékin cherche ainsi à renforcer son partenariat avec ce pays et plus largement, avec les pays d’Europe centrale et orientale (PECO).

- avec agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie poursuit son offensive dans le nord-est de l'Ukraine

Ching-te investi président de Taïwan

Taïwan : le président Ching-te appelle la Chine à "cesser ses intimidations"