DERNIERE MINUTE

Nouvelles tensions politiques et raciales à Molenbeek

Nouvelles tensions politiques et raciales à Molenbeek
Taille du texte Aa Aa

Vives tensions à Molenbeek alors qu‘étaient prévues deux manifestations rivales. L’une, organisée par un groupe d’extrême droite, l’autre, par un groupe anti-raciste. les deux rassemblements avaient été interdits, afin d‘éviter la répétition des incidents de dimanche dernier.

Molenbeek, c’est cette banlieue de Bruxelles qui a hébergé plusieurs suspects de terrorisme depuis les attentats de Paris.

Un face à face a eu lieu entre membres des deux groupes, avant quelques échauffourées qui ont conduit à deux arrestations.

Une voiture qui se dirigeait vers la police a fait demi tour et s’est emballée, renversant une femme au passage.

“Vu ce qui s‘était passé la semaine passée ici à la bourse avec les fascistes, les fascistes qui se sont fait limite escorter par la police, déclare cette femme, on trouvait qu’il était important d‘être là pour dénoncer ça – surtout avec tout ce qui s’est passé, qu’il ne faut pas tomber dans la haine de l’autre et justement face à la terreur, il ne faut pas laisser la place aux fascistes dans la rue”.

Dimanche dernier la police avait du utiliser des canons à eau pour disperser une foule de 450 personnes, dont la plupart issues des milieux néo-nazis belges.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.