EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Au moins quatre morts dans l'attaque d'un checkpoint en territoire séparatiste ukrainien

Au moins quatre morts dans l'attaque d'un checkpoint en territoire séparatiste ukrainien
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dans l’Est de l’Ukraine, au moins quatre civils ont été tués dans un bombardement visant un point de contrôle rebelle à Olenivka, un village situé en

PUBLICITÉ

Dans l’Est de l’Ukraine, au moins quatre civils ont été tués dans un bombardement visant un point de contrôle rebelle à Olenivka, un village situé en territoire sous contrôle des séparatistes.

Selon eux, l’attaque aurait aussi fait au moins 15 blessés.

#Olenivka checkpoint shelled last night, civilians killed and wounded. https://t.co/OAdUiWKTBEpic.twitter.com/hfwUwWg0g0

— News of Donbas (@novostidnua_en) 27 avril 2016

C’est le plus grave bilan concernant des civils depuis plusieurs mois en Ukraine, où les combats se sont calmés depuis une trêve instaurée en septembre 2015.

“Je voudrais dire qu’il y avait un drone ukrainien avant l’attaque. Cela signifie que c‘était une attaque planifiée contre des civils. Le commandant qui a donné l’ordre ne peut pas être considéré comme un officier ni un être humain”, affirme Eduard Basurin, vice-commandant des forces armées de la République populaire auto-proclamée de Donetsk.

Dans la zone de conflit, les points de contrôle sont connus pour être bondés de civils, qui attendent des heures, voire des jours et des nuits, formant parfois des kilomètres de file, pour passer d’un territoire à l’autre.

Malgré la trêve, les combats se sont intensifiés depuis dimanche entre l’armée ukrainienne et les séparatistes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'OTAN annonce un soutien militaire stable à l'Ukraine

Des bombardements russes sur Kryvyi Rih mercredi font au moins 8 morts

Encore une nuit sous les bombes en Ukraine, la capitale frappée