Un haut responsable chinois en visite officielle à Hong Kong

Un haut responsable chinois en visite officielle à Hong Kong
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le n°3 du régime chinois, le président de l’Assemblée nationale populaire, Zhang Dejiang, est arrivé à Hong Kong. C’est une première depuis 4 ans. Il

PUBLICITÉ

Le n°3 du régime chinois, le président de l’Assemblée nationale populaire, Zhang Dejiang, est arrivé à Hong Kong. C’est une première depuis 4 ans.

Il s’est engagé à être à l‘écoute des demandes de la société. Le but officiel de sa visite est une conférence économique prévue ce mercredi. Mais ce déplacement intervient dans un contexte de très haute tension dans l’ex-colonie britannique.

Zhang Dejiang, président de l’Assemblée nationale populaire : “J‘écouterai les gens venant de toutes les couches de la société au sujet de leurs suggestions et de leurs requêtes quant à la mise en oeuvre du principe “un pays, deux systèmes”, sur l’auto-gouvernance, sur l’autorisation de Hong Kong d’obtenir un haut degré d’autonomie, sur la mise en œuvre de la loi fondamentale, et sur le meilleur moyen pour Hong Kong de se développer.”

A top ranked Chinese official begins a rare visit to Hong Kong. Read the full story: https://t.co/n7IFESvD2Chttps://t.co/eyNoUtIpDu

— Reuters World (@ReutersWorld) May 17, 2016

Cette visite est considérée comme une tentative pour apaiser les tensions. Le dignitaire chinois doit rencontrer des députés pro-démocratie.

Mais dans les rues, tous les rassemblements sont interdits, ou contenus très loin du parcours officiel. Une grande manifestation est quand même prévue ce mercredi, rappellant celles de 2014.

Hong Kong jouit en théorie de certaines libertés jusqu’en 2047. Mais les autorités, chinoises comme hongkongaises, ne veulent pas entendre parler d’indépendance. La Chine a réaffirmé ce lundi que Hong Kong “ne quittera jamais plus la mère patrie”.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Italie confirme son retrait des Nouvelles routes de la soie

Premier sommet Chine-UE en quatre ans : déséquilibre commercial et Ukraine au menu des discussions

Hong Kong : le plus grand procès de militants pro-démocratie dans la dernière ligne droite