DERNIERE MINUTE

Brexit : la Banque d'Angleterre en première ligne

Brexit : la Banque d'Angleterre en première ligne
Taille du texte Aa Aa

Voilà plus d’une semaine que le Royaume-Uni a voté pour sa sortie de l’Union européenne.

Les décideurs politiques à Bruxelles tergiversent sur la manière de procéder lorsqu’un des membres du bloc ne veut plus faire partie de l’Union. On se pose la même question à Londres.

Les pro Brexit semblaient avoir de quoi se réjouir, mais au lieu de cela, ses leaders emblématiques ont démissionné après leur triomphe.

Certes, comparées à la crise politique, les premières répliques économiques n’ont pas été trop graves. Les marchés ont survécu à la panique initiale, le FTSE 100 effaçant même ses pertes post-Brexit.

Pourquoi et qui doit-on remercier ? Puisque l’incertitude est la grande ennemie des investisseurs, la classe politique britannique n’a pas vraiment contribué à calmer la planète finance.

Qui donc ? Nulle autre que l’homme chargé de la politique monétaire britannique. Le gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney, a su intervenir à des moments clés.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.