PUBLICITÉ

Mer de Chine méridionale : Pékin ne veut pas s'en laisser conter

Mer de Chine méridionale : Pékin ne veut pas s'en laisser conter
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Chine menace d'instaurer une zone de contrôle aérien au dessus d'archipels dont elle revendique la souveraineté. Revendications illégales, selon la Cour d'arbitrage de La Haye.

PUBLICITÉ

La Chine, désavouée par la justice internationale au sujet des îles Spratleys, est furieuse.

La Cour d’arbitrage de la Haye a jugé que les revendications de Pékin n’avaient aucun fondement légal, mais les autorités chinoises menacent de mettre en place une zone d’identification aérienne en mer de Chine méridionale.

Liu Zhenmin, vice-ministre des Affaires Etrangères chinois :
“En ce qui concerne la décision de créer une zone de défense et d’identification aérienne en mer de Chine du Sud, d’abord il faut dire clairement que la Chine a le droit de le faire”.

Pékin revendique une zone de deux millions et demi de km², mais Taïwan, le Vietnam, les Philippines, la Malaisie et Brunei ne veulent pas en entendre parler.

Le sujet risque de faire irruption dans les discussions engagées avec les leaders européens, reçus en ce moment à Pékin par le gouvernement chinois.

De leur côté, les autorités philippines sont dans une situation délicate, car si le jugement de La Haye va dans leur sens, elles ne veulent pas se mettre en conflit ouvert avec Pékin. Elles aimeraient en effet attirer des investisseurs chinois pour des grands projets d’infrastructures.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Avis de tempête en mer de Chine méridionale

VivaTech 2024 : l'intelligence artificielle au cœur du salon annuel de la technologie

La Russie poursuit son offensive dans le nord-est de l'Ukraine