JMJ à Cracovie : le pape François honore sainte Faustine Kowalaska, héroïne polonaise

JMJ à Cracovie : le pape François honore sainte Faustine Kowalaska, héroïne polonaise
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A la veille de la clôture des Journées mondiales de la jeunesse en Pologne, le pape François s’est recueilli ce samedi au sanctuaire de la Divine miséricorde situé à Lagiewniki, un quartier de Cracovi

PUBLICITÉ

A la veille de la clôture des Journées mondiales de la jeunesse en Pologne, le pape François s’est recueilli ce samedi au sanctuaire de la Divine miséricorde situé à Lagiewniki, un quartier de Cracovie, où est honorée sainte Faustine Kowalska, très populaire dans ce pays.

Il s’est ensuite rendu dans un grand parc de la ville pour célébrer une cérémonie de la réconciliation avec les quelque 200 000 jeunes présents.

Une veillée de prière a lieu ce samedi soir qui culminera avec un temps d’adoration eucharistique et s’achèvera par un concert de louange.

La journée de vendredi a été marquée par la visite du pape à Auschwitz. Il a passé un long moment à se recueillir en silence avant d‘échanger quelques mots avec 12 rescapés du camp d’extermination : des Polonais, des juifs et des roms. Il a ainsi marché dans les pas de Jean-Paul II et Benoît XVI.

JMJ: le pape lance un plaidoyer pour les exclus et les réfugiés https://t.co/4ubx90ay1V#AFPpic.twitter.com/keftzn8jjY

— Agence France-Presse (@afpfr) 30 juillet 2016

La visite silencieuse du pape François à Auschwitz, reportage @CecileChambraudhttps://t.co/IeRDs7w5LN

— La Matinale du Monde (@LaMatinale_M) 30 juillet 2016

#JMJ: Le pape invite les jeunes à se rebeller pour changer le monde https://t.co/h6jZ7fPhle#AFP

— Agence France-Presse (@afpfr) 29 juillet 2016

Il a aussi prié dans la cellule du saint polonais Maximilien Kolbe, un prêtre qui a offert sa vie pour sauver celle d’un père de famille.

St Maximilian Kolbe was a Franciscan Friar who was executed in Auschwitz, taking the place of a polish father 1/2 pic.twitter.com/js3fqm5CbD

— WYD English (@wyd_en) 29 juillet 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Pologne, une voiture fonce dans la foule, au moins 19 blessés

Des agriculteurs polonais manifestent à Varsovie

La Pologne prolonge son assistance aux réfugiés ukrainiens