Dix soldats turcs qui avaient pris d'assaut l'hôtel d'Erdogan arrêtés

Dix soldats turcs qui avaient pris d'assaut l'hôtel d'Erdogan arrêtés
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les forces spéciales turques ont arrêté tôt ce lundi matin dix soldats membres d’un commando qui avait lancé le 15 juillet au soir un assaut contre l’hôtel où se trouvait Recep Tayyip Erdogan, dans la

PUBLICITÉ

Les forces spéciales turques ont arrêté tôt ce lundi matin dix soldats membres d’un commando qui avait lancé le 15 juillet au soir un assaut contre l’hôtel où se trouvait Recep Tayyip Erdogan, dans la station balnéaire de Marmaris. Le président, informé de la tentative de coup d’Etat, avait alors fui son hôtel à temps. Les fugitifs auraient été arrêtés dans la province de Mugla, dans le sud-ouest du pays.
25 autres soldats impliqués dans cette attaque auraient déjà été arrêtés plus tôt, selon l’agence de presse turque Anadolu. En tout, 1400 militaires ont été limogés depuis le coup d’Etat manqué du 15 juillet.

Ces dernières arrestations surviennent dans un contexte de reprise en main de toutes les institutions et corps intermédiaires : depuis le 15 juillet, plus de 60 000 personnes ont été arrêtés, militaires, juges et journalistes notamment.

Dimanche, le gouvernement a confirmé la fermeture de toutes les écoles militaires qui seront remplacées par une nouvelle université sous la coupe du pouvoir.

Par ailleurs, Ankara prévient l’Union européenne : si l’exemption de visas n’est pas accordée aux Turcs comme le prévoit l’accord sur les migrants, le gouvernement pourrait dénoncer cet accord.

Turquie : jusqu'où ira la traque des gulénistes lancée par Erdogan? https://t.co/2NajLQIEDDpic.twitter.com/vUhMj2Kt25

— Le JDD (@leJDD) August 1, 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Serbie : deux personnes arrêtées pour le meurtre d'une enfant disparue

Trafic de drogue : plus de 200 interpellations à travers la France

Misogynie : L'arrestation d'Andrew Tate signe-t-elle la fin de la "manosphère" ?