EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Déception et incertitude en Colombie après la victoire du "non"

Déception et incertitude en Colombie après la victoire du "non"
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L’Incertitude domine en Colombie alors que le «Non» au référendum sur l’accord de paix avec les FARC s’est imposé.

PUBLICITÉ

L’Incertitude domine en Colombie alors que le «Non» au référendum sur l’accord de paix avec les FARC s’est imposé.

Une courte majorité de 50,21% des électeurs ont choisi le «Non», contre 49,78% en faveur du oui. Grande championne du scrutin, l’abstention, 62% des colombiens ne se sont pas déplacés.

Dans les grandes villes, le “oui” a dominé tandis que dans les zones rurales, c’est le “non” qui l’a emporté.

Le Président colombien Juan Manuel Santos et les FARC ont affirmé que le cessez-le feu resterait en vigueur.
Santos a déclaré : “En tant que président, je conserve mes aptitudes et mon obligation à continuer à chercher et à négocier un accord de paix. Le cessez-le feu bilatéral sera maintenu.”

Les opposants ont fait campagne pour le “Non” en dénonçant le “laxisme” des sanctions prévues contre les auteurs des crimes les plus grave. Autre point controversé l’application de cet accord de paix, prévoyait la transformation des FARC en mouvement politique.

Le commandant des FARC, Timochenko a déclaré: “Avec ce résultat rendu, aujourd’hui, il est évident que nous, en tant que mouvement politique, somme face à un défi immense et nous devrons être fort pour créer une paix stable et durable.”

Timochenko et Santos ont signé l’accord de paix le 26 Septembre dernier. Un accord qui cherchait à mettre fin à un conflit de 52 ans qui a fait plus de 260.000 tués, 45.000 disparus et 6,9 millions de déplacés.

Avec agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Colombie : les partisans du "oui" pleurent de déception

Paix en Colombie : Santos, Timochenko, des faucons devenus colombes

Nouvelle-Calédonie : les habitants craignent des pénuries