EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Philippines : violentes manifestations devant l'ambassade américaine

Philippines : violentes manifestations devant l'ambassade américaine
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ce mercredi, de violentes manifestations ont eu lieu devant l'ambassade des Etats-Unis, à Manille, pour demander de la fin de la présence militaire américaine dans le pays.

PUBLICITÉ

De violents affrontements avec la police ont fait plusieurs blessés ce mercredi, devant l’ambassade des Etats-Unis, à Manille. Un millier de personnes était réuni pour réclamer la fin de la présence militaire américaine dans le pays. Les manifestants ont été dispersés par la police à l’aide de canons à eau et de gaz. Au moins 21 personnes auraient été arrêtées.

Cette manifestation intervient alors que les relations entre les Philippines et les Etats-Unis ne cessent de se dégrader depuis l‘élection du nouveau président philippin, entré en fonctions fin juin 2016. Les Philippines, colonie américaine jusqu’en 1946, sont l’un des alliés les plus fidèles de Washington en Asie. Les deux pays sont notamment liés par un traité de défense mutuelle. Mais irrité par les critiques américaines contre sa guerre antidrogue meurtrière qui a fait plus de 3000 morts, le président Duterte s’emploie à bouleverser la politique étrangère de son pays pour le tourner vers la Chine et la Russie au détriment de Washington.

Rodrigo Duterte est actuellement en voyage en Chine pour demander l’aide économique de Pékin. Un spectaculaire revirement de position par rapport à celle de son prédécesseur Benigno Aquino, qui avait obtenu en juillet d’une cour internationale d’arbitrage la dénonciation des prétentions chinoises en mer de Chine méridionale, où Pékin dispute la souveraineté de nombreux îlots aux autres pays riverains. M. Duterte n’a montré aucune intention de donner suite à ce jugement, ce qui réjouit Pékin.

Avec agences (AFP, Reuters)

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : des heurts entre des manifestants pro-palestiniens et la police à Mexico

Guerre en Ukraine : les troupes russes gagnent du terrain

Espagne : saisie record d'une drogue de synthèse appartenant à un cartel mexicain