EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

#notmypresident : les opposants à Trump le disent sur Twitter

#notmypresident : les opposants à Trump le disent sur Twitter
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Quelques heures seulement après l’annonce de la victoire de Donald Trump à la Maison Blanche, ses opposants réagissent en nombre sur Twitter avec les hashtags “not my president” ou encore “he’s not m

PUBLICITÉ

Quelques heures seulement après l’annonce de la victoire de Donald Trump à la Maison Blanche, ses opposants réagissent en nombre sur Twitter avec les hashtags “not my president” ou encore “he’s not my president”(il n’est pas mon président).

Pour ce twittos, “Donald Trump n’a pas gagné aujourd’hui. La haine a gagné, la peur a gagné, le racisme a gagné, le sexisme a gagné, l’homophobie a gagné, les intérêts personnels ont gagné”.

Donald Trump didn't win today.

Hate won
Fear won
Racism won
Sexism won
Homophobia won
Self interest won#NOTmypresident#trump

— S.Moss (@LamborghiniBow) 9 novembre 2016

Certains expriment la honte de se réveiller dans une Amérique qui a donné ses voix au candidat Républicain.

I'm ashamed to wake up today and call myself an American. #NotMyPresident#Imstillwithher

— Olivia (@itsoliviamayo) 9 novembre 2016

Des extraits vidéos de Donald Trump circulent sur Twitter. Florilège des idées qui effraient et que ces twittos rejettent en bloc. Certains ont posté les vidéos de marches spontanées organisées en signe de protestation après l’annonce des résultats définitifs.

Sur cette vidéo, on peut voir un vaste rassemblement autour de l’université UCLA à Los Angeles en Californie. Des centaines d‘étudiants sont scandé “Fuck Donald Trump”.

Small police presence right now. One SUV trailing. #UCLApic.twitter.com/4LU0d9MwVS

— Tanner Walters (@tannerbwalters) 9 novembre 2016

#NotMyPresident
not today
not tomorrow
not yesterday
most definitely not for four years

— james (@nicesometimes) 9 novembre 2016

Des drapeaux américains ont même été brûlés à certains endroits.

Flag burning in protest of a Trump presidency. #Election2016#ElectionNightpic.twitter.com/qVKaWFEDgz

— Mike Bivins (@itsmikebivins) 9 novembre 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Rassemblements anti-Trump dans de nombreuses villes américaines

Violences entre manifestants pro-israéliens et pro-palestiniens sur le campus UCLA

La police déloge des étudiants propalestiniens de l'université de Columbia