Attentat contre les chrétiens du Caire : le kamikaze identifié

Attentat contre les chrétiens du Caire : le kamikaze identifié
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au lendemain de l'attentat contre les Coptes du Caire, le président al-Sissi annonce quatre arrestations lors des funérailles des 24 victimes.

PUBLICITÉ

Un jeune homme de 22 ans, c’est le kamikaze qui a fait sauter sa ceinture explosive dimanche, entraînant dans la mort 24 fidèles d’une église copte du Caire.
22 des victimes étaient des femmes.

Lors des funérailles, le président al-Sissi a annoncé l’arrestation de quatre suspects, alors que l’attentat n’a toujours pas été revendiqué.

Attentat au Caire : Al-Sissi aux côtés de la communauté copte https://t.co/9xX2lVwUlEpic.twitter.com/viqhCuONy6

— Le Monde Afrique (@LeMonde_Afrique) 12 décembre 2016

“Ce qui est arrivé, c’est le signe de leur frustration, a déclaré Abdel Fattah al-Sissi. Depuis trois ans ils essayent de nous détruire mais ils n’y arrivent pas, d’atteindre notre économie, avec cette vague d’attaques terroristes, mais ils savent que rien ne peut nous briser.”

Selon les analystes, la vraie cible de cet attentat, c’est le régime de al-Sissi. C’est aussi le soutien de l’Eglise copte au gouvernement qui est visé. La minorité copte a aidé le président à accéder au pouvoir, à la place des Frères musulmans de Mohamed Morsi. Mais en retour, ils ne sont pas assez protégés des violences et des discriminations.
Les terroristes savent aussi que le martyr de chrétiens sera plus retentissant à l‘étranger.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les funérailles d'Alexeï Navalny doivent avoir lieu ce vendredi

Les Adieux de la Finlande à Martti Ahtisaari, Nobel de la Piax 2008

Attaque d'Arras : l'hommage à Dominique Bernard, un enseignant "sensible", "discret" et "aimé"