Une collection archéologique de Crimée sera rendue aux autorités ukrainiennes

Une collection archéologique de Crimée sera rendue aux autorités ukrainiennes
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La justice néerlandaise a tranché.

PUBLICITÉ

La justice néerlandaise a tranché. Les trésors archéologiques qui se trouvent au Musée Allard Pierson d’Amsterdam devront être rendus à l’Ukraine et non aux quatre musées de Crimée qui les avaient prêtés en 2014. Le musée d’Amsterdam avait emprunté les oeuvres peu avant l’annexion de la Crimée par la Russie, se retrouvant au coeur d’un imbroglio politique et judiciaire. Pour la vice-ministre ukrainienne de la Culture, Svetlana Fomenko, c’est la décision qui s’imposait.

“Seules nos autorités peuvent décider à quel musée ces objets doivent revenir, a-t-elle déclaré. Comme vous le savez, la Crimée est occupée par la Fédération de Russie et nous n’y avons plus accès. Nous ne pouvons pas protéger notre héritage culturel en Crimée.”

La représentante des quatre musées de Crimée qui réclament les 300 objets – datant du deuxième siècle jusqu’au haut Moyen-Âge – a, elle, dit déplorer le verdict et ses implications futures.

“Je pense qu’il est injuste de les renvoyer ailleurs qu’en Crimée, s’est lamenté Valentina Mordvintseva. Parce que cela va créer bien plus de problèmes à l’avenir.”

Les deux parties ont trois mois pour faire appel, et en attendant, la collection restera à Amsterdam. Le tribunal ne s’est en revanche pas prononcé sur “le propriétaire légitime de ces oeuvres”.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie est un "Etat terroriste", accuse Kyiv devant la CIJ

Les tactiques russes en mer Noire "pas à la hauteur", selon le ministère britannique de la Défense

Ukraine : reportage à Selydove, où les habitants font face aux frappes russes quotidiennes