Colombie : le Parlement approuve la loi d'amnistie des FARC

Colombie : le Parlement approuve la loi d'amnistie des FARC
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Parlement colombien a approuvé la loi d’amnistie des FARC, premier pas vers la concrétisation de l’accord de paix signé le mois dernier.

PUBLICITÉ

Le Parlement colombien a approuvé la loi d’amnistie des FARC, premier pas vers la concrétisation de l’accord de paix signé le mois dernier.

Les élus du parti de l’ex-président Alvaro Uribe étaient contre et se sont abstenus.

Le texte prévoit l’amnistie ou la grâce aux membres des FARC accusés de délits politiques, mais pas aux auteurs de crimes contre l’humanité, de massacres ou de viols.

“Cela signifie que la route est libre pour garantir la démobilisation et le désarmement des FARC au premier semestre de l’année prochaine. Ce n’est ni plus ni moins la fin d’un conflit de 52 ans. L’abandon des armes par les FARC est désormais entre les mains des Nations Unies pour que le processus entier de l’application de l’accord puisse commencer”, s’est félicité le ministre colombien de l’Intérieur Juan Fernando Cristo.

Environ 6 000 guérilleros des FARC doivent désormais descendre des montagnes et déposer leurs armes dans un délai de six mois.

La loi d’amnistie s’appliquera aussi aux quelque 5 000 membres de la force publique, condamnés, jugés ou accusés d’actes répréhensibles en lien avec le conflit armé.

L’accord de paix signé avec les FARC le 24 novembre dernier marque la fin de plus de 52 ans de confrontation armée après des années de négociations sous l‘égide de Cuba.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Trêve entre le gouvernement et la dissidence des FARC

Vladimir Poutine lance de nouveaux sous-marins nucléaires et vante les capacités de sa flotte

Ukraine : "seuls quelques civils" à Bakhmout, selon Volodymyr Zelensky