PUBLICITÉ

Le penelopegate redistribue les cartes de la présidentielle française

Le penelopegate redistribue les cartes de la présidentielle française
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Selon un sondage publié hier par Les Echos, François Fillon serait éliminé dès le premier tour du scrutin.

PUBLICITÉ

Selon un sondage publié hier par Les Echos, François Fillon serait éliminé dès le premier tour du scrutin. En cause, les révélations en cascade sur les emplois fictifs qui auraient rapporté près d’un million d’euros à sa famille. L’interessé s’en défend alors que sa femme, Penelope, affirmait en 2007 dans un entretien à France 2 qu’elle n‘était pas l’assistante de son mari.

Isolé au sein même de son propre parti, le candidat Les Républicains passe sous les 20 % des intentions de vote, en troisième place, loin derrière Marine Le Pen qui décrocherait 27 % des suffrages. L’affaire des assistants détournés du Parlement européen n’a, semble-t-il, pas eu le même impact sur la candidate du Front national, toujours en tête des sondages.

En seconde position on retrouve Emmanuel Macron qui n’a voulu participer à aucune primaire. Enfin le candidat socialiste Benoît Hamon arrive en quatrième position. Après avoir remporté dimanche la primaire de la gauche, il est crédité de 17 % des suffrages.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron se rend dans l'archipel français

Nouvelle-Calédonie : un sixième homme est mort dans des affrontements

No Comment : 79e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe