DERNIERE MINUTE

La colère contre la "taxe sur les parasites" se répand au Bélarus

La colère contre la "taxe sur les parasites" se répand au Bélarus
Taille du texte Aa Aa

Dans plusieurs villes, la population manifeste.
L’objet de leur colère : un impôt pour ceux qui travaillent moins de six mois par an. 47 000 personnes, des chômeurs essentiellement, doivent verser 250 dollars, pour contribuer à l’effort fiscal général.

un gouvernement faible n'admet jamais ses erreurs

“C’est une question d’honneur pour le gouvernement d’annuler ce décret, proteste Vadim. Une gouvernement fort le ferait, admettrait ses erreurs, un gouvernement faible n’admet jamais ses erreurs.”

Manifestations le 17 février à Minsk

Le mécontentement se répand dans un pays pourtant soumis à la dictature du président Loukachenko. La mesure surnommée “taxe sur les parasites” rappelle l‘époque soviétique, lorsque le “parasitisme” était considéré comme un délit.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.