DERNIERE MINUTE

Transferts secrets de la CIA : un ex-agent échappe à l'extradition vers l'Italie

Transferts secrets de la CIA : un ex-agent échappe à l'extradition vers l'Italie
Taille du texte Aa Aa

Condamnée par la justice italienne dans le cadre des transferts secrets de la CIA, une ancienne agente américano-portugaise échappe à l’extradition vers Rome.

Sabrina de Sousa avait été interpellée le 20 février chez elle, à Lisbonne. Elle fait partie des 22 agents de la CIA condamnés en septembre 2012 par la Cour de cassation italienne pour l’enlèvement d’un imam à Milan.

Mais sa peine a été ramenée à trois ans de prison. Une peine commuable en travaux d’intérêt général qu’elle pourra effectuer chez elle, dans la capitale portugaise. Sabrina de Sousa a en effet a été partiellement graciée par le président italien, Sergio Mattarella. Une grâce qui lui permet d‘éviter l’extradition.

De Sousa a reconnu avoir servi d’interprète aux agents qui ont enlevé Abu Omar, le 17 février 2003, dans le nord de l’Italie. L’imam avait été ensuite conduit en Egypte pour y être torturé, selon ses avocats.

Après le 11-Septembre, la CIA avait eu recourt à plusieurs reprises à ces transferts secrets vers des pays tiers pratiquant la torture pour des suspects de terrorisme.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.