PUBLICITÉ

Le whisky écossais profitera-t-il du Brexit ?

Le whisky écossais profitera-t-il du Brexit ?
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Ecosse, Theresa May tente de convaincre des bienfaits du Brexit, avec un augument choc : le whisky.

PUBLICITÉ

La Première ministre britannique tente de convaincre des bienfaits du Brexit. Et où de mieux pour le faire qu’en Ecosse, une nation fortement opposée au divorce avec l’UE. Devant la conférence des conservateurs écossais, sa famille politique, Theresa May a lancé un argument qui forcément interpelle ici :

“L’Inde, notre partenaire dans le Commonwealth, est l’un des plus grands marchés pour les spiritueux. Mais en étant dans l’Union européenne, le whisky écossais est taxé à 150% par l’Inde pour ses importations, et le whisky écossais, le spiritueux prédominant dans le monde, représente juste 1% du marché indien. Je suis donc déterminée à faire plus que cela pour nos industries clef.”

La chef du gouvernement à Londres s’en est pris aussi durement à la Première ministre écossaise, l’accusant de ne chercher que l’indépendance, et critiquant sa gestion. De quoi tendre un peu plus encore les relations entre Londres et Edimbourg.

Les îles Shetland au nord de l'Ecosse rêvent d'autonomie après le #Brexithttps://t.co/AIipXjlZEU#AFPpic.twitter.com/A7chanDQPG

— Agence France-Presse (@afpfr) 16 février 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Irlande du Nord : après deux ans de tumultes, le parlement va reprendre du service

Irlande du Nord : vers une levée du blocage des institutions

Le gouvernement britannique accusé de faire peur aux citoyens de l'UE pour qu'ils quittent le pays