DERNIERE MINUTE

BCE : statu quo monétaire malgré l'embellie générale

BCE : statu quo monétaire malgré l'embellie générale
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La Banque centrale européenne relève sa prévision d’inflation à 1,7% cette année en zone euro.

S'il n'y a pas de marché unique, il n'y a pas d'Union européenne, et les pays ont immensément bénéficié du marché unique.

Mario Draghi Président de la BCE

Son président, Mario Draghi, a imputé la poussée des prix de ce début d’année (l’inflation a atteint 2% en février en zone euro) à la hausse du coût de l‘énergie. D’où le maintien en l‘état de sa politique monétaire interventionniste.

Son taux directeur reste à zéro et son taux de dépôt à -0,4%. Quant au programme de rachat d’actifs, il passera comme prévu de 80 milliards d’euros par mois à 60 milliards d’euros par mois à compter d’avril, et sera maintenu au moins jusqu‘à la fin de l’année. Et ce, en dépit des appels de Berlin à lever le pied.

Car les incertitudes sont nombreuses, a rappelé Mario Draghi. “Nous nous attendions à un impact significatif des risques divers qui étaient en train de se matérialiser. Vous vous souvenez du Brexit, du référendum italien, de la nouvelle administration américaine. A présent, nous avons les élections en Europe. Certains de ces risques se sont matérialisés, mais nous n’avons pas encore constaté d’impact économique significatif,“ a-t-il déclaré.

Plaidoyer pour le marché unique

Parmi les pays appelés aux urnes : la France, où une victoire de la candidate d’extrême-droite, Marine Le Pen, à la présidentielle en mai, menacerait l’existence-même de l’Union européenne. Le Front National plaide en effet pour le retour au franc et pour une renégociation des accords qui lient la France à l’Union. Impensable pour Mario Draghi, qui a remis les pendules à l’heure.

L’euro est perçu comme la condition préalable au marché unique. S’il n’y a pas de marché unique, il n’y a pas d’Union européenne, et les pays, quels que soit leur point de vue, ont immensément bénéficié du marché unique,“ a-t-il rappelé.

Un message également adressé aux néerlandais, qui renouvellent leur parlement la semaine prochaine.

La BCE a également relevé de 0,1 points à 1,8% sa prévision de croissance en zone euro cette année, et à 1,7% l’an prochain.

Avec AFP, Reuters.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.