PUBLICITÉ

Hôpital de Kaboul : le bilan s'est alourdi

Hôpital de Kaboul : le bilan s'est alourdi
Tous droits réservés 
Par Philippe Mathieu avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A Kaboul le bilan s’est alourdi.

PUBLICITÉ

A Kaboul le bilan s’est alourdi. 49 personnes ont perdu la vie dans l’attaque perpétrée mercredi contre l’hôpital militaire.

Afghanistan: lourd bilan après l'attaque d'un hôpital à Kaboul https://t.co/EZLTtEbGaKpic.twitter.com/ZGYPzrrHoD

— Rezo Newzz (@RezoNewzz) 9 mars 2017

L’assaut revendiqué par l’Etat islamique, a duré six heures, et fait une soixantaine de blessés, dont des patients, des infirmiers et des médecins comme Mohammad Nabi : “C‘était un cauchemar, parce que ceux qui sont venus avaient des uniformes, je veux dire des tenues de docteurs. Personne ne pouvait imaginer qu’un docteur avec une kalachnikov allait ouvrir le feu. C’est très étrange de voir des gens en blanc tuer d’autres personnes. Ils ont tué nos patients dans leurs lits et ils ont tué nos docteurs.”

L’hôpital Sardar Mohamad Daud et ses 400 lits est considéré comme le “joyau” du système sanitaire afghan et traite aussi bien les soldats qui se battent contre les talibans que les insurgés eux-mêmes.

L’attaque a provoqué une cascade de réactions indignées, dont celle de MSF estimant que les “hôpitaux doivent être des endroits sûrs où les médecins soignent les blessés et les malades”.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Autriche : trois touristes sont morts dans une avalanche

Turquie : un incendie dans une boîte de nuit à Istanbul à fait au moins 29 morts

Le vice-président de Lukoil retrouvé mort