EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Guatemala : la colère monte après la mort de 39 adolescentes

Guatemala : la colère monte après la mort de 39 adolescentes
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les jeunes filles ont péri lors d'un incendie de leur foyer. Le bilan pourrait encore s'alourdir.

PUBLICITÉ

Deux adolescentes guatémaltèques sont mortes samedi des suites de leur blessures après l’incendie catastrophique survenu mercredi dans un foyer pour mineurs.

Ce qui porte à 39 le nombres de victimes. Un bilan toujours provisoire : quinze jeunes filles sont toujours hospitalisées, or neuf d’entre elles seraient toujours dans un état critique.

Guatemala: 36 adolescentes mortes dans un incendie, selon un nouveau bilan https://t.co/ty91Dpeb7dpic.twitter.com/EdejpIxOrj

— Courrier inter (@courrierinter) 10 mars 2017

Anéanties par ce drame, les les familles des victimes sont en colère : elles veulent connaître les raisons de cette catastrophe survenue à San José Pinula, à 10 kilomètres à l’est de la capitale, Guatemala. Samedi, des manifestants ont réclamé la démission de Jimmy Morales, le président du pays.

Le refuge dépendait du secrétariat social de la présidence guatémaltèque.

Ouvert en 2006, le foyer jouissait d’une très mauvaise réputation.

Le #Guatemala choqué après la mort de 35 adolescentes dans un incendie https://t.co/CE1rZSgWtP par hsmoralesarana</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/AFP?src=hash">#AFP</a> <a href="https://t.co/8amK5QgRxr">pic.twitter.com/8amK5QgRxr</a></p>— Katell Abiven (tellka) 10 mars 2017

Les premiers éléments de l’enquête indiquent que les victimes avaient été enfermées à clé au moment du drame après une tentative d‘évasion massive.
Une tentative motivée par les mauvais traitement que subissaient les pensionnaires de ce refuge surpeuplé.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guatemala : malgré les embûches, Bernardo Arévalo investi président

Présidentielle au Guatemala : Sandra Torres Casanova en tête (résultats partiels)

No Comment : des heurts entre des manifestants pro-palestiniens et la police à Mexico