PUBLICITÉ

ETA annonce le lancement de son désarmement

ETA annonce le lancement de son désarmement
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ces images bientôt feront peut-être bientôt définitivement partie du passé.

PUBLICITÉ

Ces images bientôt feront peut-être bientôt définitivement partie du passé… L’ETA a annoncé avoir l’intention de se désarmer d’ici au 8 avril et devrait pour cela transmettre rapidement les coordonnées de ses caches d’armes.

Un membre de Bizi, une organisation basque, a en effet déclaré au Monde que l’ETA l’avait chargé d’organiser le désarmement.

L’information est prise au sérieux par les autorités basques.

Iñigo Urkullu est le chef du gouvernement basque :
“Le gouvernement basque accorde une crédibilité à la possibilité d’un désarmement final à court terme. Il demande (…) aux gouvernements espagnol et français de fournir des voies de communication directes”, afin “d’atteindre cet objectif à l’importance historique pour notre société”.

“Nous parlons d’une organisation terroriste, voyons ce qu’ils vont faire et ensuite nous agirons, a réagi prudemment Íñigo Méndez de Vigo, le porte-parole du gouvernement espagnol. Mais j’insiste, notre message est le même depuis 2011 : la seule chance qu’ils ont est de désarmer et de se dissoudre”.

Plusieurs centaines de personnes et de nombreux élus participeraient au désarmement d’ETA ce 8 avrilhttps://t.co/PVEVTOLUP0MediabaskInfo</a> <a href="https://t.co/RYLQPWUJeo">pic.twitter.com/RYLQPWUJeo</a></p>— Euskaria (EuskariaEH) March 17, 2017

L’ETA avait annoncé en octobre 2011 renoncer définitivement à la violence. Après plus de quarante ans de violence au nom de sa lutte pour l’indépendance du Pays basque et de la Navarre.

Plusieurs caches d’armes ont été découvertes ces derniers mois et des arrestations ont encore eu lieu en décembre.

350 de ses membres sont toujours détenus en France et en Espagne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Espagne : saisie record d'une drogue de synthèse appartenant à un cartel mexicain

Le Parti socialiste célèbre sa victoire aux élections catalanes

Le parlement espagnol va examiner un projet de loi pour régulariser des sans-papiers