PUBLICITÉ

"Article 175" : l'Allemagne veut réhabiliter les homosexuels condamnés après guerre

"Article 175" : l'Allemagne veut réhabiliter les homosexuels condamnés après guerre
Tous droits réservés 
Par Euronews avec Agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Heinz Schmidt (pseudonyme) n’avait que 17 ans en 1961 quand la police de la RFA a frappé à sa porte.

PUBLICITÉ

Heinz Schmidt (pseudonyme) n’avait que 17 ans en 1961 quand la police de la RFA a frappé à sa porte. Son crime, être homosexuel. Il est l’une des nombreuses victimes du “paragraphe 175”. Cet article du Code pénal allemand, abrogé seulement en 1994 condamne à des peines de prison les hommes “coupables de relations sexuelles contre nature”, c’est-à-dire “avec d’autres hommes” ou “des animaux”.

“Ils sont allés au bout de la procédure, en prenant des photos, en relevant les empreintes digitales, en nous traitant comme des criminels. Et puis il y avait le mépris et les insultes. Ils allaient jusqu‘à nous traiter de porcs”, se souvient Heinz Schmidt.

Comme Heinz, quelque 50 000 hommes ont été condamnés en Allemagne pour leur homosexualité entre 1949 et 1969 sur la base de ce texte nazi resté en vigueur longtemps après la Seconde Guerre mondiale.

Aujourd’hui, L’Allemagne veut réhabiliter ces hommes. Un projet de loi annulant leurs condamnations et prévoyant leur indemnisation à hauteur de 3 000 euros par condamnation et 1500 euros pour chaque année passée en prison a été adopté par le gouvernement allemand. Le texte doit encore être approuvé par le Parlement.
“Nous ne pourrons pas compenser cette si longue injustice, mais nous voulons envoyer un signal clair, celui qui montre que l‘État de droit est capable de corriger ses propres erreurs, car il n’est jamais trop tard pour que justice soit faite”, a dit Heiko Maas, le ministre allemand de la Justice.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Espionnage pour le compte de la Chine: arrestations en Allemagne et Royaume Uni

Cologne : évacuation d'urgence après la découverte d'une bombe de 500 kg

"L'intégration européenne doit se poursuivre", selon le vice-chancelier allemand Robert Habeck