EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le PKK revendique l'explosion dans l'enceinte d'un QG de la police à Diyarbakir

Le PKK revendique l'explosion dans l'enceinte d'un QG de la police à Diyarbakir
Tous droits réservés 
Par Philippe Mathieu
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les rebelles séparatistes kurdes de Turquie ont revendiqué l’attentat commis mardi à Diyarbakir contre un bâtiment de la police.

PUBLICITÉ

Les rebelles séparatistes kurdes de Turquie ont revendiqué l’attentat commis mardi à Diyarbakir contre un bâtiment de la police.

Un attentat qui a fait trois morts à quelques jours d’un référendum sur l’extension des pouvoirs du président Recep Tayyip Erdogan.

Selon le gouvernorat, environ une tonne d’explosifs logés dans “un tunnel long de trente mètres (…) creusé depuis un immeuble voisin” ont été utilisés dans cette attaque.

Soleyman Soylu, ministre turc de l’Intérieur : “Nous avions pensé dans un premier temps que quelqu’un avait mis quelque chose avec l’aide d’employés mais l’attentat a été réalisé avec le percement d’un tunnel creusé à partir de l’extérieur.”

Le sud-est de la Turquie est le théâtre d’affrontements quasi-quotidiens entre les forces de sécurité et les membres du PKK, une organisation classée “terroriste” par Ankara et ses alliées occidentaux, depuis la rupture à l‘été 2015 d’un fragile cessez-le-feu visant à mettre fin à un conflit qui a fait plus de 40.000 morts depuis 1984.

(avec agences)

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Turquie : des prisonniers en grève de la faim pour soutenir Öcalan cessent leur grève

Ankara et Athènes veulent surmonter leurs différends

En Turquie, des élections municipales aux enjeux nationaux