PUBLICITÉ

Allemagne : la diaspora turque vote "oui" au référendum

Allemagne : la diaspora turque vote "oui" au référendum
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Selon les médias turcs non officiels, 65% des 700 000 Turcs vivant en Allemagne ont voté pour le oui. Un score bien plus élévé qu'en Turquie même.

PUBLICITÉ

En Allemagne, pays qui abrite la plus grande diaspora turque au monde, la victoire du référendum a été fêtée dans les rues de Berlin dès l’annonce des premiers résultats.

Selon les médias turcs non officiels, 65% des 700 000 Turcs vivant en Allemagne ont voté pour le oui. Un score bien plus élévé qu’en Turquie même.

En Allemagne, comme en Turquie, ces élections ont profondément divisé les deux camps. Et les partisans du non au référendum n’ont pas pu masquer leur déception.

La chancelière allemande Angela Merkel a appelé lundi le président turc Recep Tayyip Erdogan à chercher “un dialogue respectueux“ avec tous les partis politiques après la courte victoire du “oui” au référendum lui accordant des pouvoirs accrus.

Le gouvernement (allemand) attend que le gouvernement turc, après une campagne électorale dure, cherche maintenant un dialogue respectueux avec toutes les forces politiques et dans la société“, a souligné la chancelière dans une courte déclaration conjointe avec son ministre des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel.

Berlin a dit “prendre acte“ du résultat provisoire du vote qui a vu le “oui” l’emporter avec 51,37% après dépouillement des bulletins dans 99,45% des urnes.

Le gouvernement allemand “respecte la droit des Turcs et des Turques de décider de leur Constitution“, ajoute-t-elle, tout en soulignant que “le résultat serré montre à quel point la société turque est profondément divisée“.

Cela signifie une grande responsabilité pour les dirigeants turcs et pour le président Erdogan personnellement“, poursuit-elle alors que le chef de l’Etat turc a mené une violente campagne verbale contre les dirigeants allemands après l’interdiction de meetings électoraux pro-Erdogan en Allemagne.

Avec agences (AFP, Reuters)

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le président turc crie victoire au lendemain d'un référendum

Nouvelle-Calédonie : les habitants craignent des pénuries

Nouveau gouvernement aux Pays-Bas : partis prenants connus, PM annoncé bientôt