La colère après l'incendie de Grenfell Tower

La colère après l'incendie de Grenfell Tower
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A Londres, des habitants du quartier de Grenfell Tower ont manifesté leur colère en marge d'une visite de Theresa May aux sinistrés de l'incendie

PUBLICITÉ

Des manifestants en colère ont réclamé justice à la mairie de Kensington, après l’incendie d’une tour résidentielle qui a fait des dizaines de morts dans l’Ouest de Londres. La Première ministre Theresa May, sous le feu des critiques pour ne pas avoir directement rencontré les habitants lorsqu’elle s‘était rendue sur place, s’est entretenue vendredi des sinistrés.

Mais les habitants du quartier ne décolèrent pas.

La Première ministre a du écourter sa visite sur les lieux, pour des raisons de sécurité. Les manifestants réclament notamment des autorités qu’elles dévoilent le nombre d’habitants qui résidaient dans la tour.

“C’est absolument horrible et aujourd’hui des gens m’ont raconté ce qu’ils ont vécu. Les habitants du quartier m’ont aussi fait part de leurs problèmes et de leurs inquiétudes. Le gouvernement met à disposition cinq millions de livres comme fonds d’urgence pour les gens qui ont simplement besoin d’argent pour acheter les choses du quotidien”, a-t-elle déclaré un peu plus tard, lors d’une interview à la BBC.

Le bilan officiel fait pour l’instant état de 30 morts, mais il pourrait atteindre 70 selon les médias.

Cela pourrait prendre des mois pour inspecter l’ensemble de la carcasse de l’immeuble et retrouver toutes les victimes. Beaucoup sont encore sans nouvelles de leurs proches vivant à Greenfell Tower, ou l’on estime que résidaient 600 habitants avant le drame.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le Royaume-Uni rend hommage aux victimes de la tour Grenfell

Écologie et pétrole : Greta Thunberg inculpée et jugée en novembre à Londres

A Londres, la militante écologiste suédoise Greta Thunberg arrêtée lors d'une manifestation