DERNIERE MINUTE

Des équipements de Siemens en Crimée

Des équipements de Siemens en Crimée
Taille du texte Aa Aa

Siemens l’admet : deux ensembles de turbines à gaz que l’industriel allemand avait vendu à la Russie ont été détournés vers la Crimée. Mais le groupe précise que cela s’est fait à son insu. L’affaire est sérieuse car depuis l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014, l’Union européenne soumet cette région à des sanctions auxquelles les entreprises européennes doivent se conformer. Les turbines, livrées il y a un an à l’entreprise russe TPE, étaient destinées au projet de centrale thermique de Taman, dans le sud-ouest de la Russie. Siemens dit avoir entamé des poursuites contre les “les responsables” et demandé un retour des équipements vers leur destination d’origine.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.