PUBLICITÉ

Nouvelle mesure impopulaire pour Macron

Nouvelle mesure impopulaire pour Macron
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les aides au logement vont baisser dès octobre.

PUBLICITÉ

C’est un serrage de vis budgétaire qui risque de mal passer auprès de l’opinion publique française. Le gouvernement a annoncé en plein week-end estival une baisse de cinq euros par mois des APL, les aides au logement destinées aux personnes à faible revenu, notamment les étudiants.

Mais le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, assure qu’il s’agit de l’application d’une réforme d‘économie décidée sous le quinquennat précédent.

Faux, rétorque Christian Eckert, l’ancien secrétaire d’État chargé du budget : “C’est un mensonge, tout simplement. Le gouvernement précédent n’a jamais décidé de baisser de 5 euros par mois, 60 euros par an, les APL de l’ensemble des allocataires.”

Les aides au logement bénéficient aujourd’hui à plus de six millions de ménages français, dont 800.000 étudiants, qui touchent en moyenne 225 euros par mois.

La baisse des APL, qui doit entrer en vigueur en octobre, est vivement dénoncée par les associations d’aide aux plus démunis, comme la Fondation Abbé Pierre, et par l’opposition de gauche, d’autant qu’elle s’ajoute à des mesures fiscales contestées comme la réforme de l’impôt sur la fortune (ISF) ou la hausse de la CSG, sans oublier la réforme en cours du code du travail.

La rentrée sociale s’annonce d’ores et déjà tendue pour Emmanuel Macron. Le président français, dont la cote de popularité a baissé de dix points en un mois selon un sondage IFOP pour le Journal du Dimanche.

Baisse des APL perçues par les plus modestes et réduction de l’ISF payé par les plus riches. C’est révoltant. #M1717

— Benoît Hamon (@benoithamon) 22 juillet 2017

Avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron se rend dans l'archipel français

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron convoque un conseil de défense ce lundi

Nouvelle-Calédonie : un sixième homme est mort dans des affrontements