Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Charlottesville : la colère persiste

Charlottesville : la colère persiste
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Aux Etats-Unis, la statue d’un soldat confédéré a été vandalisée mardi dans un cimetière de Columbus dans l’Ohio. La police a indiqué que les vandales sont repartis avec la tête.

De nombreux Américains considèrent ces statues comme des symboles du racisme. Les États confédérés d’Amérique étaient en faveur de l’esclavage.

Après les violences de Charlottesville en Vriginie, certaines villes américaines ont même décidé de les déboulonner.

A Charlottesville, la colère n’est toujours pas retombée depuis la manifestation néonazie du 12 août dernier au cours de laquelle une femme a été tuée par un partisan des suprématistes blancs. Lundi soir, plusieurs habitants ont perturbé la tenue du conseil municipal et demandé la démission des élus. Ils reprochent à la ville d’avoir autorisé le rassemblement auquel participait notamment le Ku Klux Klan. Les néonazis s’opposaient au retrait d’une statue du général Lee qui avait notamment dirigé l’armée confédérée.