PUBLICITÉ

La gaffe ! 100 citoyens européens priés de quitter la Grande-Bretagne

La gaffe ! 100 citoyens européens priés de quitter la Grande-Bretagne
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
PUBLICITÉ

C’est ce qui s’appelle une belle gaffe ! Une centaine de citoyens de l’Union européenne qui vivent et travaillent en Grande-Bretagne ont reçu avec stupéfaction une lettre officielle du ministère britannique de l’Intérieur. Elle les sommait de quitter le territoire dans un mois maximum, Brexit oblige.

Les autorités ont compris qu’elles avaient fait une grossière erreur mais un peu tard. Les courriers avaient été envoyés, et certains destinataires, choqués, inquiets, agacés, avaient déjà réagi en exprimant leur colère. D’autant plus qu’on leur expliquait dans la lettre qu’ils étaient passibles de détention en cas de refus d’obtempérer.

Eva Johanna Holmberg, une Finlandaise mariée à un Britannique, éminente professeure à l’Université Queen Mary de Londres, a été la première à révéler ce faux pas. Elle a dénoncé “une absurdité”, qui ne faisait que renforcer sa défiance à l‘égard des responsables politiques qui doivent gérer l’après Brexit.

New developments: Home Office apologises for letters threatening to deport EU nationals https://t.co/WtlWtoS6No

— Eva Johanna Holmberg (@EvaJohannaH) 23 août 2017

Le ministère britannique de l’Intérieur a dû se confondre en excuses pour tenter de stopper la polémique. “Les droits des citoyens européens qui résident au Royaume-Uni demeurent inchangés”, a déclaré un porte-parole. “Un nombre limité de lettres a été envoyé par erreur, a-t-il expliqué, et nous avons immédiatement lancé une enquête pour savoir comment l’erreur a pu avoir lieu”.

Les excuses du ministère de l’Intérieur publiées sur son compte Twitter :

Clarification on letters sent in error to EU citizens in the UK: https://t.co/es47V6V5Scpic.twitter.com/bK6tMllFDk

— Home Office (@ukhomeoffice) August 23, 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Royaume-Uni : Rishi Sunak annonce la tenue d'élections générales le 4 juillet

No comment : Marc Quinn expose ses oeuvres à Kew Gardens

Un mort et quatre blessés après une attaque à l'épée à Londres