DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Theresa May pour une période de transition de deux ans après le Brexit

Vous lisez:

Theresa May pour une période de transition de deux ans après le Brexit

Theresa May pour une période de transition de deux ans après le Brexit
Taille du texte Aa Aa

La Première ministre britannique Theresa May s’est exprimée depuis Florence, en Italie, pour exposer sa vision du Brexit et tenter de débloquer les négociations qui sont dans dans l’impasse avec Bruxelles.

Et le succès de ces négociations est “dans l’intérêt de tous” selon Theresa May.

“Nous traversons une période critique” mais “quand on se rassemble, on peut aboutir à de bons résultats”, a déclaré la Première ministre britannique, ajoutant vouloir aboutir à un avenir “meilleur” pour tous les citoyens européens.

Durant son discours, Theresa May a proposé à l’Union européenne une période de transition de deux ans après le Brexit, prévu en mars 2019.

Pendant cette période de transition, du 29 mars 2019 et le 29 mars 2021, les relations liant l’UE au Royaume-Uni resteraient en l‘état, afin de pouvoir assurer une sortie de son pays de l’Union “en douceur et ordonnée”, a souligné la chef du gouvernement britannique.

La Première ministre a annoncé qu’elle voulait que les tribunaux britanniques “prennent en compte” les jugements de la Cour de justice de l’Union européenne dans leurs décisions concernant les droits des citoyens européens après le Brexit.

“Je veux intégrer notre accord (de sortie de l’UE) dans la loi britannique et m’assurer que les tribunaux britanniques s’y réfèrent directement (…) et puissent se référer aux jugement de la Cour européenne de justice”, a-t-elle dit lors de sa déclaration.

La Première ministre du Royaume-Uni s’est également engagée à honorer les engagements financiers après le Brexit, mais sans donner de chiffre, alors que l’UE réclame une facture totale de sortie comprise entre 60 et 100 milliards d’euros.

Pourquoi Theresa May s’exprime depuis Florence ?

“La Première ministre voulait donner un discours sur la future relation du Royaume-Uni avec l’Europe dans son cœur historique. Au cours des siècles, le Royaume-Uni a eu de profonds liens économiques et culturels avec Florence, une ville réputé pour sa puissance commerciale. Lorsque nous quitterons l’Union Européenne, nous garderons ces liens forts.” a expliqué son équipe de communication.

Avec AFP

Revoir le discours de Theresa May :