La France promet d'être vigilante sur le CETA

La France promet d'être vigilante sur le CETA
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un "plan d'action" a été annoncé par le gouvernement pour rassurer sur l'accord de libre-échange avec le Canada

PUBLICITÉ

Signé il y a un an, le CETA sera bien ratifié et mis en oeuvre par la France. C’est ce qui ressort de l’annonce du gouvernement français ce mercredi. Renonçant à essayer de renégocier l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada, Paris promet de l’encadrer au maximum.

Les filières les plus exposées seront mises sous surveillance, comme celle de la viande bovine. Le Canada, qui a recours aux hormones de croissance, est censé exporter des produits qui respectent les normes européennes. Mais la France s’engage à renforcer les contrôles. Elle souhaite aussi des étiquetages plus précis.

Sur le front de la lutte contre le changement climatique, le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot s’inquiète des freins que ce traité pourrait représenter et des décisions des tribunaux d’arbitrage prévus par le CETA. Le gouvernement promet donc un “véto climatique”, sans plus de détails.

Le CETA a été ratifié par le Parlement européen il y a huit mois et il est entré en vigueur de façon provisoire en septembre. Le Parlement français sera appelé à le ratifier définitivement au deuxième semestre 2018.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Justin Trudeau et Emmanuel Macron défendent le CETA

Les dirigeants de l'UE se mobilisent contre l'attaque de l'Iran contre Israël

La Moldavie prend de nouvelles mesures contre l'ingérence russe à l'approche du référendum sur l'UE