DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le monde étrange de l'hyperréalisme

Vous lisez :

Le monde étrange de l'hyperréalisme

Le monde étrange de l'hyperréalisme
Taille du texte Aa Aa

À la frontière du réel… Des hommes en fauteuil roulant, des mains plus vraies que nature. Bienvenue dans le monde déconcertant de l’art hyperréaliste. La galerie nationale d’Australie à Canberra accueille les œuvres d’une trentaine d’artistes. Des personnages qui semblent comme endormis, débranchés.

“C’est comme quand on entre dans une pièce et qu’on aperçoit du coin de l‘œil un mannequin, il y a une réaction physique qui s’opère. À travers cette forme d’art, on arrive à accéder à cette partie de la nature humaine”, explique l’artiste Sam Jinks.

Sont-ils vrais, sont-ils faux ? Un univers étonnant, déroutant, et même, par moments, effrayant…

“Il y a un temps d’arrêt momentané, quand on n’est pas tout à faire sûr de ce que l’on regarde, il y a une hésitation qui peut durer une fraction de seconde”, souligne la conservatrice Jaklyn Babington.

L’exposition “Hyper Real” est à découvrir jusqu’au mois de février à Canberra en Australie.

Plus de Cult