EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Une bavure des soldats français au Mali ?

Une bavure des soldats français au Mali ?
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le ministère malien de la Défense affirme que plusieurs de ses soldats, qui étaient retenus captifs par un groupe djihadiste, ont trouvé la mort lors d’un raid de l’opération Barkhane contre une cible terroriste.

PUBLICITÉ

L’armée française a-t-elle commis une bavure au Mali ? Le ministère malien de la Défense affirme que plusieurs de ses soldats, qui étaient retenus captifs par un groupe djihadiste, ont trouvé la mort lors d’un raid de l’opération Barkhane.

Ce raid, mené dans la nuit du 23 au 24 octobre, a visé un camp d’entraînement du groupe Ansar Dine, près d’Abeïbara, dans la région de Kidal faisant une quinzaine de morts.

L’état-major de l’armée française assure que le travail de renseignement, mené au préalable, n’a à aucun moment permis de détecter la présence sur le site de militaires maliens capturés. Les corps d’une dizaine d’entre eux, portés disparus depuis juillet 2016, auraient été identifiés.

Lancée il y a trois ans, l’opération Barkhane, composée de 4.000 hommes, a pour mission de lutter contre les groupes djihadistes au Sahel, au côté de la Minusma, la mission de l’ONU, et de la nouvelle force G5 Sahel, qui rassemble des militaires du Tchad, du Niger, du Mali, du Burkina Faso et de Mauritanie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Sous pression de Bamako, l'ONU sonne le glas de sa mission au Mali

Les premières troupes françaises quittent le Niger sous la pression de la junte militaire

Niger : les premiers ressortissants européens évacués arrivent à Paris et à Rome