Daesh perd sa dernière ville en Syrie

Daesh perd sa dernière ville en Syrie
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'armée syrienne a repris Boukamal, la dernière ville aux mains du groupe Etat islamique. Il ne possède plus que quelques poches de territoires en Syrie.

PUBLICITÉ

C‘était la dernière ville encore sous contrôle du groupe Etat islamique en Syrie. Boukamal, dans la province de Deir Ezzor dans l’est du pays, a été reprise par l’armée syrienne.
Après plusieurs semaines d’offensive soutenue par l’aviation russe, les troupes du régime syrien et ses alliés, des miliciens irakiens, iraniens et du Hezbollah libanais, ont réussi mercredi soir à entrer dans la ville de située près de la frontière avec l’Irak. Après de violents combats,les jihadistes se seraient repliés vers l’est de la province de Deir Ezzor.

L’armée syrienne annonce avoir repris la dernière ville aux mains de l’EI https://t.co/OAuWYXbdiq#AFPpic.twitter.com/hD5bCGhnWr

— Agence France-Presse (@afpfr) 9 novembre 2017

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, Daesh est encore présent dans quelques villages et contrôle au moins un champ pétrolier.
L’organisation se retrouve prise en étau dans ces derniers fiefs à la frontière entre la Syrie et l’Irak.

Les défaites du groupe Etat islamique en Syrie et en Irak

par AFPgraphics</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/AFP?src=hash&ref_src=twsrc%5Etfw">#AFP</a> <a href="https://t.co/9ZcasO6ANE">pic.twitter.com/9ZcasO6ANE</a></p>— Agence France-Presse (afpfr) 9 novembre 2017

Ailleurs en Syrie, l’EI est présent dans deux quartiers périphériques de Damas, Yarmouk et Hajar al-Aswad, et dans quelques poches de la province centrale de Homs et dans le sud syrien.

avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Syrie : une frappe israélienne sur le consulat d'Iran à Damas tue 7 personnes

Syrie : 20 combattants kurdes tués dans un nouveau raid de la Turquie

L'armée syrienne bombarde la province rebelle d'Idlib