General Electric taille dans ses effectifs

General Electric taille dans ses effectifs
Par Vincent Ménard
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

6.000 emplois seront supprimés à travers le monde.

PUBLICITÉ

En proie à des difficultés financières, General Electric va entamer une cure d’austérité.

Le PDG du groupe américain, qui fabrique notamment des moteurs d’avions et des turbines, a annoncé ce lundi un vaste plan de restructuration

Un plan qui devrait se traduire par la suppression de 6.000 emplois, soit un quart des effectifs à travers le monde.

On ne sait pas encore quels sites seront concernés, ni à quelle échéance, mais on connaît les branches qui seront mises à contribution, principalement la recherche et le numérique.

Pour réduire ses coûts, General Electric, dont la capitalisation boursière a fondu de plus de 100 milliards de dollars depuis le début de l’année, va se recentrer sur trois activités : l’aéronautique, la santé et l‘énergie.

General Electric, une icône américaine en crise qui joue son va-tout ce lundi https://t.co/rtFLQPfTOhpic.twitter.com/MucUiWoZPq

— Challenges (@Challenges) 13 novembre 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Croatie, la fermeture des magasins le dimanche ne fait pas l'unanimité

Les profits du travail forcé ou "esclavage moderne" en hausse de 37% par rapport à 2014 selon l'OIT

Des solutions aux principaux défis des marchés mondiaux du travail sont étudiées à Riyad