Séisme meurtrier en Iran : le bilan s'alourdit

Séisme meurtrier en Iran : le bilan s'alourdit
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au moins 400 personnes ont été tuées et l'on dénombre plus de 2500 blessés.

PUBLICITÉ

Le bilan s’est encore alourdi après le puissant séisme qui a secoué dimanche soir la zone frontalière entre l’Iran et l’Irak. Côté iranien, au moins 407 morts ont été comptabilisés selon la télévision d’Etat et près de 6.700 personnes auraient été blessées. Des victimes pourraient encore se trouver sous les gravats des nombreuses habitations qui se sont effondrées.

Un séisme ayant frappé dimanche soir les confins de l’Iran et de l’Irak a fait au moins 328 morts et plus de 2.500 blessés côté iranien #AFPpic.twitter.com/tPSArihvq6

— Agence France-Presse (@afpfr) 13 novembre 2017

Les hôpitaux de la région ont rapidement été pris d’assaut tandis qu’une trentaine d‘équipes de secouristes du Croissant-Rouge ont été dépêchés sur place.
Le séisme, de 7,3 sur l‘échelle de Richter, était situé dans le Kurdistan irakien. Dans cette parti de l’Irak au moins six personnes ont été tuées et l’on dénombre une soixantaine de blessés. Mais ici aussi, le bilan pourrait encore s’alourdir. La puissance de ce tremblement de terre, qui a été ressentie jusqu‘à Bagdad et même en Turquie a détruit d’innombrables habitations provoquant des scènes de panique et de désolation.

Au moins 328 morts et plus de 2 500 blessés dans un séisme en #Iranhttps://t.co/YT8nbYf60I

— Le Monde (@lemondefr) 13 novembre 2017

Le séisme s’est déclenché au beau milieu de la nuit et l’organisation des secours s’annonce compliquée : de nombreux villages seraient difficilement accessibles suite aux routes coupées par des glissements de terrain.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Bilan toujours plus lourd après un séisme en Iran et Irak

Irak : une explosion sur une base militaire de milices pro-Iran fait un mort

La course contre la montre à Taïwan pour sauver les personnes disparues après le séisme