DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Présidentielle au Honduras : l'opposition en tête

Vous lisez :

Présidentielle au Honduras : l'opposition en tête

Présidentielle au Honduras : l'opposition en tête
Taille du texte Aa Aa

Toute la nuit deux candidats à la présidentielle au Honduras ont revendiqué la victoire. Une confusion qui s’est estompée dans la matinée à Tegucigalpa, puisque désormais c’est l’opposant de gauche Salvador Nasralla qui est donné en tête selon les premiers résultats partiels. Ce journaliste de télévision novice en politique obtiendrait plus de 45% des voix.

Face à lui le président sortant, Juan Orlando Hernandez, est crédité d’un peu plus de 40% des voix.

La cour constitutionnelle avait donné à Hernandez le droit de se représenter, même si la constitution l’interdit, ce qui a été dénoncé par l’opposition. Son arrivée au pouvoir en 2013 avait déjà été contestée.

Les craintes de fraude planaient sur cette élection dans un pays miné par les gangs et la pauvreté et affichant un des plus forts taux d’homicide au monde. Selon le Tribunal suprême électoral ces élections sont pourtant “les plus scrutées de l’histoire”, avec la présence de 16.000 observateurs, dont 600 venus de l’Union européenne