EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

En 2017, quadruple ration de Saint-Jacques

En 2017, quadruple ration de Saint-Jacques
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les coquilles sont de retour sur les étals et la pêche s'annonce exceptionnelle cette année.

PUBLICITÉ

On l'achète en coquille, ou en noix pour la déguster crue ou poêlée : la Saint-Jacques, met incontournable des fêtes de fin d'année, a envahi les étals des poissonniers français. Et 2017 est une grande année.

Sur le littoral breton, qui représente près de la moitié de la production française, les pêcheurs à la coquille se frottent les mains. La pêche s'annonce exceptionnelle en 2017 : près de 4 fois supérieure à la moyenne des dernières année, grâce à un vent faible et un eau chaude au printemps dernier.

"C'est la fierté des pêcheurs de pêcher une coquille devant chez eux. Les restaurateurs en font de beaux produits, c'est gagnant-gagnant, Kemen à Kemen comme on dit en Breton", dit un pêcheur en déchargeant la pêche du jour sur le quai.

Un produit de luxe abordable : entre 4 et 8 euros le kilos, soit six coquilles, on peut se faire plaisir sans trop se ruiner. "Le client préfère la fraîche, à partir du mois d'octobre. très attendu pour le mois de décembre", confirme un poissonnier. 

Pour les "coquillards" bretons, la Saint-Jacques est très rentable. La demande comme le prix restent élevés. Pas question pour autant de reprendre la mer. La pêche, dans la baie de Saint-Brieuc, est limitée à 45 minutes par jour.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouvelles manifestations d'agriculteurs en France et en Pologne

Gabriel Attal donne des gages aux agriculteurs avant le salon de l'Agriculture

Agriculteurs français : les raisons de la colère