DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les migrants face aux Alpes : sur la route du col de l'Echelle

Vous lisez:

Les migrants face aux Alpes : sur la route du col de l'Echelle

Les migrants face aux Alpes : sur la route du col de l'Echelle
Taille du texte Aa Aa

Passer la frontière franco-italienne en traversant les Alpes. Malgré les rigueurs de l'hiver, les migrants continuent de tenter ce périlleux voyage.

Parmi eux, de nombreux mineurs isolés, comme Ismail, 17 ans originaire de Guinée, il est accompagné de trois autres jeunes. Côté italien, leur route débute à Bardonnèche, sa gare puis sa station de ski.

Multiplication des interventions avec les récentes chutes de neige

"On prend le risque de marcher parce qu'on a pas le choix donc je pense que ça ira", dit-il.

Les récentes chutes de neige ont entrainé une multiplication des interventions des secouristes italiens

"Le principal risque est lié au froid et à l'équipement qui doit être approprié et tout d'abord les chaussures. A cette période, les températures de nuit atteignent moins 10 jusqu'à moins 15 degrés", explique Alberto Rabino, responsable des secouristes alpins de Bardonnèche.

La route vers la France passe par le col de l'Echelle situé à plus de 1700 mètres d'altitude. En trois mois, entre 1500 et 2000 migrants sont passés par là.

"J'avais très peur là-bas car il n'y a personne qui peut nous sauver. J'avais très peur mais Dieu merci je suis arrivé", confie Ismail à son arrivée à Briançon.

"Des jeunes dans la neige sans chaussure ou en T-Shirt"

Autour de Briançon, dans les Hautes-Alpes, des dizaines de bénévoles animent un réseau de solidarité. Certains viennent à leur secours en montagne, d'autres leur offrent un repas chaud, comme dans ce refuge.

"Il nous est arrivé de retrouver des jeunes dans la neige sans chaussures ou en T-Shirt. Pourquoi ? Parce que les Africains n'ont aucune idée des dangers de la montagne, aucune idée", Joël Pruvot, bénévole.

S'ils parviennent à échapper aux dangers de la montagne, beaucoup sont aussi arrêtés par la police française et renvoyés en Italie.