DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Pays de merde" : Trump conteste

Vous lisez:

"Pays de merde" : Trump conteste

"Pays de merde" : Trump conteste
Taille du texte Aa Aa

Non, il n’a pas qualifié Haïti et plusieurs États africains de « pays de merde ». Donald Trump revient ce vendredi sur les propos qui lui ont été attribués la veille, lors d’une réunion avec des élus, et au cours de laquelle, il aurait tenu des propos peu flatteurs à l’égard de certaines nations.

« Je n'ai jamais rien dit de désobligeant sur les Haïtiens, excepté qu'Haïti est un pays très pauvre et troublé. Je n'ai jamais dit "sortez-les", c'est une invention des Démocrates. J'ai une merveilleuse relation avec les Haïtiens [...] Le langage que j’ai utilisé lors de la réunion était dur, mais ce n’étaient pas les mots utilisés. »

Pourtant, jeudi soir, la Maison Blanche n’avait pas contesté ces propos rapportés par les participants à la réunion, préférant les édulcorer :

"Certaines personnalités politiques à Washington choisissent de se battre pour des pays étrangers mais le président Trump se battra toujours pour le peuple américain."

Cette polémique intervient alors que le président américain a dernièrement durci la politique migratoire de son pays. Lundi, l’administration américaine a annoncé que plus de 200 000 Salvadoriens perdraient leur statut de résident aux États-Unis sous 18 mois.

A l’automne dernier, c’était au tour des ressortissants du Nicaragua et d’Haïti de faire les frais du président Trump. Le Honduras est le prochain sur la liste.