PUBLICITÉ

La Syrie accusée d'utiliser des armes chimiques

La Syrie accusée d'utiliser des armes chimiques
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des symptômes d'asphyxie sont dénoncés après un bombardement sur Idleb

PUBLICITÉ

"Une odeur nauséabonde s'est répandue" après le bombardement de plusieurs quartiers de la ville de Saraqeb, dans le nord-ouest de la Syrie. L'information est révélée par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

Sur place, des sources médicales font état d'un "gaz toxique" que l'aviation du régime de Damas aurait utilisé dimanche dans cette frappe sur cette ville de la province d'Idleb.

Au moins dix civils ont été tués et cinq personnes hospitalisées avec des symptômes d'asphyxie.

Le bombardement intervient alors que les États-Unis accusent le régime du président syrien Bachar al-Assad et l’État islamique de "continuer d'utiliser des armes chimiques".

Le Pentagone dit craindre tout particulièrement l'emploi de gaz sarin.

Damas qualifie ces accusations de mensongères.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

70 morts dans les frappes du régime syrien

Mois de janvier sanglant en Syrie, l'appel des ONG