PUBLICITÉ

Shoah : le président polonais signe la loi controversée

Shoah : le président polonais signe la loi controversée
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La loi controversée sur l'holocauste en Pologne sera bien appliquée, Andrzej Duda n'opposera pas son véto au vote des sénateurs.

PUBLICITÉ

La loi controversée sur l'holocauste en Pologne sera bien appliquée. Le président polonais était le dernier à donner son feu vert, il a décidé de la signer. Cette loi interdit de parler "de camps de la mort polonais". Trois ans de prison attendent ceux qui accuseraient la nation ou l'Etat polonais de participation aux crimes nazis.

 

"L'Etat polonais, qui n'existait pas du temps de l'Holocauste, et les institutions polonaises n'ont pas participé à l'industrie allemande de destruction, a déclaré le président Andrzej Duda.  Les institutions polonaises n'ont pas collaboré avec les Allemands. Dans de nombreux pays, des gouvernements ont soutenu les nazis, dans de nombreux pays ils étaient des marionnettes installées par les nazis. Ce n'est pas arrivé en Pologne. La Pologne a lutté contre l'Allemagne."

 

La loi fait polémique, spécialement en Israël, qui y voit une tentative de nier la participation de certains Polonais au génocide des Juifs. Varsovie a annulé la visite du ministre de l'Education israélien. Naftali Bennett comptait se rendre en Pologne pour évoquer cette loi. Il s'est dit "honoré" de l'annulation de sa venue.

 

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Shoah : la Hongrie critique la Pologne

Pologne : une loi sur la Shoah fâche Israël