PUBLICITÉ

Shoah : la Hongrie critique la Pologne

Shoah : la Hongrie critique la Pologne
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Hongrie, des historiens s'inquiètent de la loi controversée sur la Shoah votée en Pologne. Pour eux, c'est une déformation de l'Histoire.

PUBLICITÉ

La vague d'indignation se poursuit après le vote en Pologne d'une loi controversée sur la Shoah.

Elle entend punir jusqu'à trois ans de prison ceux qui attribuent à la nation polonaise des crimes commis par les nazis en Pologne occupée.

Immense tollé en Israël, où ce texte est perçu comme une tentative de nier l'Holocauste.

C'est aussi le sentiment de Laszlo Karsai, historien hongrois :

"Il est inacceptable pour moi, un historien, une personne libérale, de menacer quelqu'un de prison parce qu'il ou elle donne son opinion sur la base de données issues de la recherche. Les législateurs polonais ont suivi la voie turque: ils contrefont leur propre histoire. Vous écopez de 3 ans de prison en Turquie si vous dites qu'il y a eu un génocide arménien en Turquie. "

Aux yeux de l'exécutif polonais, il s'agit en priorité d'empêcher qu'on utilise l'expression "camps de la mort polonais" à propos de ceux installés par les nazis en Pologne occupée.

"Ils utilisent l'histoire comme un moyen politique souligne le journaliste hongrois spécialiste de la Pologne Andras Domany. L'histoire n'est pas considérée comme une science par le gouvernement polonais, c'est un outil de sensibilisation nationale. La Pologne veut couper toute discussion sur la façon dont certains Polonais ont collaboré avec le régime nazi ou ont participé à tuer les Juifs."

Avant le début de la guerre en 1939, la Pologne abritait la plus grande communauté juive du monde, avec plus de trois millions de personnes, soit dix pour cent de sa population. 90% d'entre elles ont été exterminés par les nazis. Parmi elles, des milliers ont été tuées par des Polonais.

Pour entrer en vigueur, cette loi doit être encore signée par le président polonais Andrzej Duda.

avec AFP et le bureau hongrois d'euronews

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Shoah : le président polonais signe la loi controversée

Varsovie défend sa loi sur la Shoah

Pologne : plusieurs arrestations dans le cadre d'un complot de sabotage russe présumé