DERNIERE MINUTE

Fusillade de Parkland : les armes à feu prises pour cibles

Fusillade de Parkland : les armes à feu prises pour cibles
Taille du texte Aa Aa

« Protégez nos enfants, mais pas les armes à feu » : ce samedi, ils étaient des centaines d’Américains à s’être réunis en Floride, pour protester contre la législation sur les armes, quelques jours, après la fusillade qui a fait 17 morts dans un lycée.

« Je suis ici parce que j'ai peur d'aller à l'école : c'est arrivé près de chez moi, je connais beaucoup de victimes, et j’en ai assez » témoigne une participante.

Malgré son suivi psychologique, le suspect a pu acheter un fusil d'assaut

Le 14 février, c’est muni d’un fusil d’assaut que Nikolas Cruz, 19 ans, a ouvert le feu sur ses anciens camarades : suivi psychologiquement, il a pourtant pu se procurer une arme semi-automatique en toute légalité.

Une tragédie qui n’a pas perturbé l’organisation, à quelques dizaines de kilomètres du lieu du crime, d’une foire aux armes à feu : parmi celles exposées, un « AR-15 », utilisé par le tireur de Parkland. Il s’agit de l’un des modèles les plus vendus aux États-Unis.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.