DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Judo-Grand Slam de Düsseldorf : le retour du roi Ono Shohei

Vous lisez:

Judo-Grand Slam de Düsseldorf : le retour du roi Ono Shohei

Judo-Grand Slam de Düsseldorf : le retour du roi Ono Shohei
Taille du texte Aa Aa

Pour le deuxième jour du Grand Slam de Düsseldorf, le Dôme allemand ISS était plein à craquer. Les fans de judo attendaient impatiemment le retour de l'homme du jour : Ono Shohei.

Le Japonais est l'un des athlètes les plus populaires de sa discipline et il n'a pas failli à sa réputation ce samedi : il surprend d'abord ses adversaires sur o-soto-gari, ippon par deux fois, quasiment de la même manière. Rustam Orujov, le judoka d'Azebaïdjan, l'attendait pour prendre sa revanche de la finale olympique de Rio... mais le résultat est le même : ippon victorieux pour Ono. Une manière de conclure la journée en beauté pour le Japonais, lui qui n'avait plus goûté à la première place lors d'un tournoi international depuis 2 ans.

"Pendant que j'étais loin du tatami, pour étudier le judo, je me suis mis à aborder mon sport avec un autre regard. Il y a bien sûr le regard de l'athlète, mais on peut aussi étudier le judo d'un point de vue technique. Cela a vraiment été important pour moi de considérer ces deux points de vue en même temps. Et j'ai réalisé que grâce à mes études, je pouvais m'améliorer en tant qu'athlète", explique-t-il.

La femme du jour est Slovène : Andreja Leski a déjoué tous les pronostics en battant la Japonaise Tsugane Megumi. En finale, elle parvient à envoyer un waza-ari et à maintenir son adversaire pour obtenir la victoire. Une journée à marquer d'une pierre blanche pour la Slovène qui décroche sa première médaille d'or internationale.

"C'est incroyable. Ce sont des nouvelles émotions pour moi ! C'est le meilleur résultat de ma carrière. Le plus fort, c'est que je m'étais dit qu'aujourd'hui, c'était mon jour. Et cela s'est vérifié, c'était vraiment mon jour !", exulte-t-elle en quittant le tatami.

Une victoire à signaler : la Française Sarah Cysique a remporté le bronze chez les -57kg. La jeune judoka de 19 ans a battu la Polonaise Anna Borowska.

Pas de médaille pour Alpha Oumar Djalo

Dans la catégorie des moins de 81 kilos, le Français Alpha Oumar Djalo s'est cogné à la force de l'Iranien Saeid Mollaei. Celui-ci s'offre une victoire grâce à un ippon spectaculaire. Après avoir déjà décroché l'argent et le bronze par le passé, il complète sa collection avec sa première médaille d'or sur Grand Slam.

Cerise sur le gâteau : ce n'est autre que l'Allemand Ole Bischof qui lui glisse la médaille autour du cou, champion olympique en 2008 dans cette catégorie.

En ce deuxième jour de Grand Slam, les fans allemands sont passés par les montagnes russes des émotions. Ils ont d'abord cru à la victoire pour leur compatriote Marlene Galandi, jusqu'à ce que la néerlandaise Sanne Van Dijke aille chercher la médaille grâce à un superbe ippon.

Mais leur déception a bien vite été consolée par le combat de Dominic Ressel qui s'offre le bronze dans la catégorie des moins de 81 kilos, envoyant le belge Matthias Casse au tapis : ippon grâce à un magnifique uchi-mata. Les cris de joie ont fait trembler l'arène allemande.

Même lorsqu'il ne s'agit pas de leurs compatriotes, les spectateurs apprécient le beau judo... L'ambiance était à son comble lors du combat pour le bronze dans la catégorie des moins de 73 kilos. Un duel au sommet entre l'Arménien Ferdinand Karapetian et le Mongole Odbayar Ganbaatar : 9 minutes de tension et d'attaques. Le combat plein de suspense tourne finalement à l'avantage de l'Arménien, qui arrache la victoire sur ippon sous les cris des supporters.

Le Grand Slam de Düsseldorf se poursuit ce dimanche et promet d'autres grands moments de judo.