EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Russiagate : "Trump, le businessman" visé pour la première fois

Russiagate : "Trump, le businessman" visé pour la première fois
Tous droits réservés 
Par Sandrine Delorme avec AFP, Reuters, APTN
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le procureur spécial américain Robert Mueller a sommé la Trump Organization de lui remettre tout document relatif à la Russie.

PUBLICITÉ

Le procureur spécial américain Robert Mueller somme la Trump Organization de remettre aux enquêteurs tout document relatif à la Russie. Selon le New York Times, l'entreprise familiale du président milliardaire a reçu une injonction, une obligation légale donc. Elle va devoir fournir des documents et emails d'une quinzaine de ses cadres, dans lesquels apparaissent une série de mots-clés liés à la Russie.

Une démarche destinée à mettre en lumière le rôle éventuel de l'argent étranger dans les activités politiques du président Donald Trump.

La porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders, a répété qu'il n'y avait aucune collusion entre l'équipe de campagne Trump et la Russie et que la Maison Blanche allait continuer à coopérer.

Depuis l'été 2017, on sait que l'homme d'affaires avait signé une lettre d'intention en 2015 pour un projet immobilier en Russie, qui n'a pas abouti. Selon le Wall Street Journal, la Trump Organization avait en effet cherché à faire construire une Trump Tower à Moscou avant les présidentielles. L'un de ses avocats aurait à cette occasion approché les équipes de Vladimir Poutine afin d'essayer d'obtenir le soutien du président russe.

Après les équipes de campagne et les conseillers, c'est la première fois que Robert Mueller prend pour cible les entreprises Trump.

Dans le cadre de son enquête, il a déjà inculpé quatre anciens collaborateurs du président américain et 13 ressortissants Russes qui ont joué un rôle dans la campagne de désinformation et de cyberattaques ayant visé les démocrates et d'autres cibles.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Russiagate : un autre départ de la Maison Blanche

Russiagate : treize Russes inculpés par la justice américaine

Donald Trump dément vouloir la tête du procureur Robert Mueller