Des milliers de manifestants français contre les réformes

Manifestation fonctionnaires Paris 22 mars 2018.
Manifestation fonctionnaires Paris 22 mars 2018.
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté contre le gouvernement Macron dans de nombreuses villes en France : les cheminots pour défendre leur statut, les fonctionnaires pour défendre le service public.

PUBLICITÉ

Cheminots et fonctionnaires se mobilisent ce jeudi en France pour protester contre les réformes du gouvernement. L'une d'entre elles prévoit notamment une refonte du statut de la société de Chemins de fer d'ici l'été. La mobilisation provoque de fortes perturbations du côté du trafic ferroviaire; à peine la moitié des TGV et des TER est en circulation.

Selon la SNCF, 35 % de ses salariés sont en grève ce jeudi, et dans les gares, les usagers ont dû s'armer de patience. "C'est embêtant, réagit une passagère, car on appréhende, on entend ça aux informations, on se dit : est-ce qu'on pourra partir ?''.

Les cheminots dénoncent l'abandon de leur statut à l'embauche, mais aussi une dégradation générale de l'ensemble du réseau. Tristan Brohan, conducteur de train gréviste, explique ce qui ne fonctionne pas selon lui : "Le ferroviaire dans son ensemble, les lignes, comment les trains sont organisés, le manque de matériel, de personnel, les choses qu'on vit au quotidien, que les usagers vivent aussi et qui font que le système ne fonctionne plus".

Dans la région Île-de-France, deux RER sur trois sont à l'arrêt. A Paris, le métro et les bus sont plutôt épargnés, malgré la fermeture de certaines stations en raison des manifestations. Les aéroports sont eux aussi touchés; à Orly, Roissy et Beauvais, un tiers des vols ont été annulés. Chez Air France, un avion sur quatre n'a pas décollé.

Dans les hôpitaux, les médecins hospitaliers et les infirmières ont aussi été appelés à cesser le travail par les syndicats de fonctionnaires. De nombreuses écoles sont également restées portes closes; d'après l'éducation nationale, 12% de son personnel est en grève. 180 rassemblements devaient avoir lieu tout au long de la journée sur l'ensemble de l'Hexagone.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Paris se débarrasse-t-elle de ses migrants en vue des JO ?

Disparition du petit Emile : les ossements de l’enfant ont été retrouvés

Après l’attentat à Moscou, la peur d’une résurgence du terrorisme dans les pays européens