Guerre des Malouines, le recueillement 36 ans après

Guerre des Malouines, le recueillement 36 ans après
Tous droits réservés 
Par Sandrine Delorme avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

90 soldats argentins ont été finalement identifiés 36 ans après la fin du conflit éclair. 200 proches sont venus se recueillir sur leurs tombes aux Malouines.

PUBLICITÉ

Pour la première fois depuis 1982, les familles et proches de 90 soldats argentins tués pendant la guerre éclair des Malouines ont pu se recueillir devant des sépultures identifiées.

200 personnes avaient fait le déplacement au cimetière militaire de Darwin aux Malouines pour cette cérémonie.

Avant l'identification, les tombes portaient toute cette inscription en anglais "soldat argentin seulement connu de Dieu".

Encadrés par le Comité International de la Croix Rouge, les experts ont mis moins d'un an pour parvenir à donner un nom aux restes de 90 soldats.

"Cela ne va pas changer l'histoire, cela va rien changer à la perte d'un être cher, mais pouvoir s'incliner devant une plaque avec son nom et son prénom, cela prend une autre valeur", a dit aux familles le ministre argentin des Affaires étrangères, Jorge Faurie, avant leur départ pour les Malouines.

En 1982, en 74 jours, côté argentin, 649 soldats sont morts. Parmi eux, 255 étaient dans les rangs militaires britanniques.

L'Argentine revendique les Iles Malouines, à 400 km de la Patagonie, un territoire qu'elle a occupé de 1820 à 1833. Les Iles ont depuis été administrées par le Royaume-Uni. Buenos Aires demande en vain à Londres d'entamer un dialogue sur la souveraineté des Malouines, une recommandation de l'ONU.

En 2013, Londres avait organisé un référendum d'autodétermination. Les 3 000 habitants des Malouines avaient réaffirmé leur attachement à la couronne britannique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre des Malouines : 37 ans après, la Grande-Bretagne rend une statue de la vierge à l'Argentine

Arménie : Manifestation monstre pour réclamer la démission de Nikol Pachinian

4 et 5 mai aux Pays-Bas : Commémorations de la Seconde Guerre Mondiale